Moniteur de transferts de fichiers sur tout système, de la société Sopra

CFT est essentiellement utilisé dans le secteur bancaire du fait de son caractère sécurisé.

Les fonctions principales d’un moniteur de transfert sont :

•    Assurer l’échange de données entre plusieurs types de systèmes d’exploitation (MVS, AIX, Windows NT, etc…)
•    Supporter un grand nombre de types de réseau (ex : TCP/IP, SNA, X.25, etc…)
•    Assurer le transcodage des données lié aux différents systèmes d’exploitations (ex : EBCDIC => ASCII, etc…)
•    Optimiser les flux en utilisant des fonctions de compression
•    Assurer un suivi précis des flux, pour un pilotage efficace
•    Sécuriser les échanges en certifiant les partenaires

Le moniteur CFT crée et maintenu par la société Axway (Sopra Group) supporte toutes ces fonctions


Un partenaire est défini pour un serveur. Pour communiquer, les deux serveurs doivent s’être mutuellement identifiés en tant que partenaire.

Le transfert de fichier entre deux moniteurs suit des étapes précises :

a.    Le moniteur initiateur vérifie les informations qui lui ont été fournies lors de la demande et défini un IDT pour cette transaction.

b.    Pour établir la connexion entre les deux moniteurs, ils doivent s’authentifier mutuellement en utilisant des références stockées dans leurs configurations. (Voir CFTPART)

c.    Ils doivent ensuite s’accorder au niveau protocole de transfert (type de protocole, taille des paquets échangés, type de compression…) (Voir CFTPROT)

d.    Une fois ces étapes réalisées, l’échange des données est réalisé sur la base de l’IDF.

e.    En fin de transaction, chacun des deux moniteurs peut déclencher des procédures de fin de transfert, pour initier des traitements sur le ou les fichiers transmis ou pour valider le transfert (Acquittement).

 

1)    Protocoles utilisés

PESIT : Echange de données entre les banques pour la télécompensation
ETEBAC : Echange de données entre les banques et leurs clients
ODETTE : Echange de données entre les constructeurs automobiles et les équipementiers

Rôle des protocoles
Compression des données
Confidentialité par le chiffrage
Régulation des transferts grâce aux points de synchronisation
Transcodage en milieu hétérogène (CFT maintient les codes ASCII ISO 46 & EBCDIC)

 

2)    Les partenaires

Un partenaire au sens CFT équivaut à l’hôte distant avec lequel CFT va échanger des fichiers ou des messages.
Dans un but de renforcement de la sécurité, pour pouvoir communiquer avec un partenaire, il devra avoir été configuré dans le fichier partenaire.
Ledit partenaire pourra être émetteur ou récepteur de fichiers.
Lorsqu’une communication est établie, les paramètres SPART et RPART sont reconnus de manière mutuelle.
Pour chaque partenaire, il faudra définir : le protocole utilisé, le type de système d’exploitation, le code du partenaire, le mot de passe, la liste des IDF autorisés, l’adresse IP

 

3)    Paramétrer les transferts

La commande à utiliser est CFTSEND. Elle permet de préciser pour chaque IDF, le nom de fichier, ses caractéristiques physiques, certaines actions à effectuer localement (comme la procédure de fin de transfert), la plage horaire autorisée, etc.
Voici quelques paramètres associés à CFTSEND :
–    MODE = REPLACE|CREATE|DELETE
–    ID = Identifiant du transfert  => IDF
–    FNAME = filename|mask|dirname|#filename|#mask|#dirname =>
–    WNAME = filename
–    FACTION = NONE|ERASE|DELETE =>
–    FTYPE
–    FCODE = ASCII|BINARY|EBCDIC

4)    Fonctions Interactives (CFTINT)

CFTINT est un outil permettant de manipuler CFT à travers une série d’écrans interactifs

La commande CFTINT sans paramètre vous affiche le menu ci-dessus.
Il est également possible d’accéder directement aux sous rubriques (dans ce cas, la navigation en amont est impossible).

CFTINT commande-dynamique/mnémonique

CFTINT MNE : affiche la liste des commandes mnémoniques
CFTINT MAC : affiche la liste des commandes dynamiques

Ex : CFTINT listcat : consultation globale du catalogue
CFTINT listpart : consultation globale des partenaires

Grâce à cette interface, il est possible de :
Emettre/Recevoir un fichier/message
Visualiser le catalogue, y faire des tris par choix de critères
Visualiser les paramètres, y faire des tris par choix de critères
Visualiser les partenaires, y faire des tris par choix de critères
Visualiser le journal
Modifier la configuration de CFTINT
Visualiser les caractéristiques du moniteur

Commandes statiques habituelles [ces commandes servent à effectuer des actions local sur l’écran en cours]

CANCEL         : Retour a l’écran appelant.
EXIT           : Sortie de l’application CFTINT.
FIRST          : Revenir au menu principal s’il a été affiche.
HELP           : Obtenir cette aide en ligne.
HELP GEN       : Aide générale.
HELPON <token> : Demander de l’aide sur un mot-clé.
LOG/JOURNAL    : Consulter le journal CFT courant.
TOP         : Aller au début de la liste.
BOTTOM      : Aller en fin de liste.
DOWN/NEXT   : Afficher la page suivante.
UP/PREVIOUS : Afficher la page précédente.

Dans le catalogue, vous pouvez agir sur les transferts via ces commandes :

C – (Champ de saisie) Action relative au transfert :
1,2,3,4,5,6,7,8,9,0 : Afficher l’écran numéro n du mode debug.
(B)rowse            : browser le fichier transféré.
(C)reate            : Création d’une autre requête de transfert sur la base
des données de ce transfert.
(D)ebug             : Visualisation en mode debug.
(E)nd               : Déclaration de transfert exécute.
(F)ast              : Création d’une autre requête simplifiée.
dia(G) protocolaire : Afficher les messages du diagnostic protocolaire du
transfert.
(H)alt              : Interruption du transfert
(relance manuelle ou automatique).
diag (I)nterne      : Afficher les messages du diagnostic interne du
transfert.
(K)eep              : Suspension du transfert (relance manuelle seule).
(N)ew               : Création d’une autre requête a partir d’un écran
vierge.
start f(O)rce       : Force la relance manuelle du transfert même si date
et heure de lancement dépassées.
(P)urge             : Suppression de la requête de transfert, ou poste
catalogue.
(R)eply             : Réponse a un message reçu d’un partenaire.
(S)tart             : Relance manuelle du transfert.
(V)iew              : Visualisation des informations du transfert.
(X)submit           : Ressoumission du batch de fin de transfert (Etat T).
(Z)ero              : Remise d’un transfert en état activable STATE=HOLD,
en mode serveur.
(mise a 0 du DIAGI et passage du DIAGP a « HOLD »)

 

5) Quelques commandes

  • Pour connaître la liste des partenaires avec lesquels communique le serveur

# CFTINT
    3 Consultation des partenaires
    1 Consultation globale
(la liste est également présente dans le cft.cfg)

 

  • Envoyer un message de test entre deux serveurs

# CFTINT
    1 Requête de transferts
    1 Requêtes en émission
    3 Emission simplifiée d’un message

PART : « partenaire du destinataire »
IDM : « objet  du message »
MSG : « texte du message »

vérification de l’envoi
# CFTINT
    2 Consultation du catalogue CFT
    6 Sélection et tri des postes du catalogue

ex :
IDT      =  A29*
(A pour janvier, 29 pour le jour, et * pour toutes les transactions de ce jour)

A noter que la version 2.2 de CFT accepte des fichiers de 2Go maximum

 

  • Déclencher la réception d’un fichier CFT

cftutil recv prt=NOMDUPART,idf=’NOMIDF’

 

  • Recompiler le fichier cft.cfg

cftupdate cft.cfg : recompile le fichier de config
cftutil @ cft.cfg : recompile le fichier de config

 

  • Problème au démarrage de CFT

Supprimer le fichier S_TCP (dans le répertoire fildat de l’installation de cft)

 

  • Lister le catalogue

CFTUTIL LISTCAT

 

  • Purger entièrement le catalogue

CFTUTIL DELETE IDT=* ,PART=*