Depuis le 25 mai 2018, le RGPD a été mis en vigueur dans le but de protéger les données personnelles. Toutes les organisations qui sont concernées par les nouvelles règles doivent déjà être en pleine démarche pour la mise en conformité au RGPD. En effet, des sanctions seront appliquées à celles qui ne respectent pas les obligations. Heureusement, on peut utiliser un outil efficace pour accélérer le processus.

La constitution d’un registre de traitement de données

Quand une entreprise débute la mise en conformité au RGPD, la première étape consiste à créer un registre de traitements de données. Il s’agit d’un document qui regroupe tous les fichiers d’une organisation et qui donne la possibilité d’avoir une vision d’ensemble. Pour ce faire, on définit toutes les activités principales qui requièrent un traitement de données. Le registre permet de générer une fiche propre à chaque activité recensée. La fiche créée contient alors l’objectif à atteindre, les différentes catégories de données employées, les acteurs qui ont accès aux données et enfin la durée de conservation des données collectées. Pour faciliter la tenue de ce registre, il est nécessaire d’opter pour un logiciel RGPD pour DPO. C’est un outil pratique pour pouvoir respecter cette première démarche obligatoire.

Effectuer un tri des données

Une entreprise traite des données qui sont importantes. Cela augmente les risques relatifs aux droits et libertés des personnes. Avec la création de registre, il devient plus aisé de détecter les données qui sont vraiment utiles. Mais pour réduire les éventuels risques, il est plus prudent d’adopter Privacil, un logiciel RGPD pour DPO. Non seulement il aide à la tenue du registre, mais il facilite également le triage et la gestion des données à traiter. Cet outil est le meilleur allié d’une entreprise car on définit rapidement les divers types de données pour n’importe quelle finalité.

La sécurisation des données

Etre en conformité au RGPDG, cela demande également de garantir les données personnelles recueillies. Par ailleurs, quand on parle d’informatique, il y a toujours un risque. Une entreprise se doit alors de mettre en place des mesures pour y remédier et anticiper. Cela assure alors la réduction des menaces concernant les pertes de données ou le piratage. Les moyens de prévention varient bien évidemment de la sensibilité des données traitées.  Avec un logiciel RGPD pour DPO, tous les autres acteurs seront bien impliqués dans la démarche bien qu’ils ne disposent pas de grande connaissance dans le domaine de la protection des données.