Le BI est aussi appelé « informatique décisionnelle ». Cette terminologie désigne le processus selon lequel les entreprises font appel à des systèmes technologiques hautement développés afin d’analyser les données dont ils disposent dans le but de prendre les décisions adéquates pour développer leur activité.

Le BI : définition

Même si la terminologie est apparue depuis 1860, il fallait attendre l’année 1989 pour que le consultant en management Howard Dresner lui donne le sens qu’on lui connait aujourd’hui. Dans une vision plus large, l’analyse des données est aussi appelée business analytics. Ce qui signifie que cette démarche entrepreneuriale a toujours existé dans l’univers des entreprises. Néanmoins, avec le développement des technologies de l’informatique, cette approche a pris tout son sens devenant ainsi une véritable intelligence artificielle mise au profit de toute société désirant moderniser ses méthodes de travail. Qu’est-ce que le business intelligence ? La prise de nouvelles décisions entrepreneuriales passe par l’analyse des informations relatives au fonctionnement de l’entreprise. L’informatique décisionnelle consiste alors à utiliser des logiciels, des applications et tout autre outil technologique afin de mieux comprendre les résultats réalisés. Cette initiative permet de prendre des décisions fondées sur des données précises pour booster le rendement. Ainsi, ces dispositifs collectent des données présentes dans les sources internes et externes, puis procèdent à une étude pointilleuse afin de conserver les stratégies gagnantes, les développer et de modifier celles qui paraissent défaillantes ou limitées. Ces données sont ensuite converties en tableaux de bord et en rapports qui seront présentés aux décisionnaires afin de leur permettre de changer leurs approches. Besoin d’une entreprise de business intelligence ? Consultez oracle obiee en cliquant sur le lien suivant :inventiv-it.fr.

Quels dispositifs pour l’informatique décisionnelle ?

Les dispositifs de BI sont nombreux et se développent de manière exponentielle en vue des avancées technologiques. Commençons par les logiciels de visualisation qui permettent à leurs utilisateurs de créer des dessins infographiques et des tableaux à partir des données collectées. Celles-ci sont affichées sous forme d’indicateurs de performances que les entreprises peuvent prendre comme repère afin d’évaluer les techniques qu’elles utilisent. Il y a aussi les logiciels proposant des méthodes d’analyses plus développées permettant d’économiser du temps tout en gagnant en efficacité :

  • Le data mining
  • Les analyses big data
  • Le forage de textes

Néanmoins, il faut comprendre que les logiciels utilisant des technologies avancées ne peuvent être utilisés que par des professionnels. Ce travail est ainsi confié à des statisticiens et des spécialistes en data disposant des connaissances et du savoir-faire nécessaire pour manipuler et tirer profit de ces dispositifs.

Les avantages du BI pour les entreprises

Comme toutes les technologies modernes qui ont été utilisées en entreprise afin de faciliter le déroulement du travail et d’automatiser des tâches répétitives pour gagner du temps, le BI n’en est pas une exception. Il permet alors aux entreprises de :

  • Prendre rapidement des décisions plus efficaces
  • Exploiter les données de manière plus efficiente
  • Prendre un pas d’avance sur les concurrents
  • Détecter les particularités du marché
  • Identifier les problèmes à résoudre

A savoir : Le BI peut aussi s’intéresser aux données historiques afin de développer des stratégies sur le long terme prenant en considération l’évolution du marché et une vision future de celui-ci.